>> SPECIAL TABLETTE ET MOBILE Finistère en photo, galerie par commune ou thème #responsive
   >> consultez la version intégrale de mes carnets de voyage et galeries photo à TOILAPOL.NET

>> Cliquer sur les photos pour les agrandir à leur taille originale à partir de novembre 2015.

lundi 1 août 2016

Monts d'Arrée : début de matinée nuageux (9 photos dont 3 panoramas)

1) 8H alors que je suis en route pour assister au  concours d'utilisation (épreuve de dressage et de maniabilité de chevaux bretons en attelage) pour le Nord Finistère à Saint-Thégonnec,  je m'arrête quelque quarts d'heure du côté du Mont-Saint-Michel de Brasparts. Des bancs de nuages cachent encore le sommet du Roc-Trédudon et du Tuchenn-Kador, notamment. La lumière est très belle et je m'aventure dans la lande encore pleine de rosée et mon pantalon est très vite trempé… j'aurais dû mettre mes bottes. Mon principal arrêt a été au nord-ouest du Mont-Saint-Michel afin d'avoir notamment ce point de vue sur le lac Saint-Michel depuis le coteau.


 2)  plus tôt, je m'étais arrêté sur la route montant presque jusqu'au sommet du Mont  pour faire ce panorama (en 3000 pixels de large) du Yeun Ellez, les Portes de l'Enfer... Pas fou, j'ai attendu qu'il fasse quand même vraiment jour avant de m'aventurer dans le secteur et effectivement, je n'ai pas entendu de grincements de Karrigel ni vu l'Ankou... (à ce sujet, par exemple, page 98 de La Légende de la mort écrit par Anatole Le Bras)

extrait de la page 316 de La Légende de la mort écrit par Anatole Le Bras (à voir sur Gallica) : " Cette montagne c' est le mont Saint-Michel , en Braspartz ( Finistère ), le sommet le plus élevé de la chaîne bretonne 391 mètres ). A sa base , au fond d' une cuvette immense , s' étend un marais , ou plutôt une vaste tourbière marécageuse , désignée sous le nom de Yeun Elez , et qui est quelque chose comme l' Orcus breton . On dirait , en été , d' une steppe sans limites , aux nuances aussi changeantes que celles de la mer . Ou y marche sur un tapis élastique , tressé d' herbes , de bruyères , de joncs . A mesure que l' on avance , le terrain se fait de moins en moins solide sous les pieds : bientôt on enfonce dans l' eau jusqu' à mi-jambes , et , lorsqu' on arrive au cœur du Yeun , on se trouve devant une plaque verdâtre , d' un abord dangereux et de mine traîtresse , dont les gens du pays prétendent qu' on n' a jamais pu sonder la profondeur . C' est la porte des ténèbres , le vestibule sinistre de l' inconnu , le trou béant dans lequel on précipite les « conjurés » . Cette flaque est appelée le Youdic ( la petite bouillie ) : parfois son eau se met à bouillir . Malheur à qui s' y pencherait à cet instant ; il serait saisi , entraîné , englouti par des puissances invisibles . D' autres fois , de furieux abois de meutes se font entendre dans la nuit : c' est le peuple des conjurés qui « fait des siennes ». Mais saint Michel , du haut de la montagne , abaisse son glaive flamboyant vers le Yeun , et tout rentre dans l' ordre . "

3) là-bas, une ondée au dessus de Brennilis

4) vers le nord avec notamment,  la crête Tuchenn Kador dans les nuages, l'antenne de Roc-Trédudon également dans les nuages (en 3000 pixels de large)

5) un peu plus haut sur le coteau...  Google a donc raison quand il me dit que je fais une faute en écrivant côteau.... va comprendre : côte et coteau... Littré voudrait qu'on écrive... côtau !!

6) la chapelle au bout du chemin, au sommet du mont avec une belle lumière rasante

7) une pancarte, suspendue à un fil de clôture barrant le chemin, indique le danger de s'aventurer plus loin... tourbière...

8) de la bruyère, évidemment, en ce lieu... après avoir bravé l'avertissement... juste de quelques mètres... Pendant ma balade, j'avais cherché en vain de la bruyère bien positionnée par rapport au lac, pas de soucis pour cette condition, mais aussi, suffisamment en hauteur pour que je puisse la cadrer sans m'allonger dans la lande humide, là il suffisait juste de courber le dos... et puis la hauteur du fil barrant le chemin était dans mes capacités de lever de jambes ;)

9) dernier panorama avec notamment le Mont Saint-Michel  sur la droite. (en 3000 pixels de large)

J'étais là pour le dernier panorama :

4 commentaires:

  1. Bonsoir Paul. J'ai eu l'occasion d'y passer en... avril 2005 ! C'était bien humide, mais assez conforme à mon souvenir.
    Sur cette belle série, je mettrai en avant les 6 (le chemin qui monte) 8 (la bruyère) et 9, le pano que je trouve magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. Salut Paul
    Tu as bien maitrisé la ligne de crête, la découverte de la plaine, et l'arbre en découpe.
    Bravo, j'aime.

    RépondreSupprimer
  3. Je commence à connaitre les noms que tu cites.
    Pour moi aussi la 6 est la première de mes préférences, ensuite les 2 panoramas 4 et 9 et la 1 avec cet arbuste et ces nuages au loin.
    Merci pour cet extrait, j'essaierai de m'en souvenir si je vois l'eau bouillir :)

    RépondreSupprimer
  4. C'est le risque en ce lieu ! je me souviens d'y avoir emmené l'un de mes enfant Tom, lui faisant tout le long du trajet, l'éloge de ce lieu... arrivés sur place, un brouillard à couper au couteau !!! mais l'après-midi a ténu ses promesses et nous avons pu admirer le paysage grandiose !

    RépondreSupprimer

NO SPAM ! COMMENTS ARE MODERATED AND "NO FOLLOW"

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de laisser un commentaire.
Les commentaires étant modérés, le votre n'apparait donc pas immédiatement.

Au revoir et merci beaucoup de vos visite et commentaire éventuel. auteur de ces photos : © Paul Kerrien sauf, évidemment, indication dans le post ou la page.
pour info : à compter d'octobre 2013 la première photo de chaque post est également automatiquement publiée sur 500px, flickr en plus de facebook et de twitter.